Europe en marche ?
Posté le 03/07/2017.

Ce n'est pas un clin d’œil d'actualité, mais l'interrogation des ressorts qui peuvent rapprocher les hommes quand l'histoire multi-séculaire les a meurtris de part et d'autre, afin de mettre en œuvre désormais la compréhension mutuelle pour fonder de nouvelles relations, au demeurant dans une Europe voulant agir comme une puissance nouvelle, rêvant de confédérer ou fédérer ses peuples, ses nations et ses Etats.

Le chant choral est susceptible de participer au rassemblement des hommes dans l'unité et à cet égard, le mouvement de masse des orphéons de Wilhem dans toute l'Europe y a contribué au XIXème siècle pour chanter et à Tarbes, les Chanteurs Pyrénéens sont les descendants directs de cette philosophie, née dans la ville en 1856. Depuis le traité de coopération et d'amitié franco-allemande de 1963, les initiatives de chœurs franco-allemands foisonnent et rapprochent les uns et les autres. Ce n'est pas seulement symbolique et depuis plus de 30 ans, les Chanteurs Pyrénéens de Tarbes échangent régulièrement avec le chœur MGV Niedererbach, dans l'agglomération d'Altenkirchen, à Obererbach. 2017 était la 8ème rencontre de ces formations, désormais placée dans le cadre des fêtes de Tarbes quand les tarbais sont les hôtes de la réception, lors d'un week-end élargi.

Chaque rencontre est l'occasion pour les anciens de se revoir avec plaisir et pour les jeunes chanteurs de se découvrir de part et d'autre dans l'esprit qui préside à ce mouvement. Pour cette édition 2017, les Chanteurs Pyrénéens se sont efforcés de sortir le grand jeu en proposant à leurs amis allemands plusieurs jours bien remplis. D'abord, une journée de découverte d'une des meilleures coopérations européennes qu'est à Toulouse l’industrie aéronautique, avec le musée Aéroscopia et la chaîne impressionnante de montage de l'Airbus A380. Ensuite, fil rouge des animations des fêtes de Tarbes, les soirées Casetas et les nouveaux établissements de nuit du nouveau quartier de l'ex-Arsenal ont accueilli tous les soirs les jeunes et moins jeunes chanteurs festifs. Valeurs sûres de notre histoire et de notre patrimoine, le château de Mauvezin et les grottes de Médous (bienvenues par temps de canicule), ont été des étapes appréciées comme l'accueil du Golf de Lannemezan dans un cadre pyrénéen magnifique. Une journée entière fut consacrée par groupes à la convivialité de l'accueil des chanteurs allemands au domicile des chanteurs tarbais.

Le chant avait toute sa place dans ce long week-end et ce furent 2 concerts, l'un à l’Église Saint-Jean de Tarbes où le public était présent en masse à 21 H pour écouter les 2 groupes qui recueillirent un grand succès et l'autre à l’Église de Lannemezan où la messe dominicale chantée par les 2 chœurs fut suivie d'un concert applaudi aussi par un nombreux public (c'était la fête locale à Lannemezan). Concerts suivis dans les 2 villes d'agapes gastronomiques et de « canteras » de bonne facture.

Enfin, il fallut se quitter à regret et l'image des adieux, des embrassades et des pleurs, témoignait de l’intensité des moments vécus. Laissons le mot de la fin à ce chanteur allemand : « je n'avais jamais vu 50 hommes pleurer ensemble de la fin de la rencontre et une nouvelle Europe est vraiment en marche ». Il est vrai que Béranger écrivait déjà à Wilhem en 1830 : « les cœurs sont bien près de s'entendre quand les voix ont fraternisé ».

 


Les 5 dernières actualités :

Concerts de Noël 2017 le 30/10/2017.
TOLOSA OTXOTEA, l'excellence de la polyphonie basque le 18/07/2017.
Fraternité le 14/05/2017.
Nous perdons l'un des nôtres : Bernard CAMLONG le 04/03/2017.
Un concert n'est jamais futile le 28/12/2016.

 
Réalisation axyneT